Horaire

La Divine Liturgie a lieu tous les dimanches à partir de 10h00

Les fêtes religieuses pendant la semaine sont célébrées soit le jour même, soit le dimanche le plus proche.


Octobre 2018

Date

La fête religieuse

La Messe

L'heure

Le(a) conseiller(e)

Observations

Lundi, le 1 octobre †)Protection de la Très Sainte Mère de Dieu.
St. Apôtre Ananie;St Roman le Mélode; † Sts. Joseph et Cyriaque de Bisericani
Achatiste 19:00    
Dimanche, le 7 octobre 20ème dimanche après la Pentecôte(Résurrection du fils de la veuve de Naïn). † Sts mrts Serge et Bacchus; Sts mrt. Julien, prêtre, et Césaire, diacre et Polychronios; St Palais, év. de Saintes
Ev. Luc VII, 11-16
La Divine Liturgie 10:00 Eleonora Pop  
Dimanche, le 14 octobre 21ème dimanche après la Pentecôte(des Sts Pères du VIIème Concile oecuménique, 787; Parabole du semeur; La priere de Jesus). †) Ste Parascève la Jeune de Iassy; Sts Nazaire, Gervais, Protais et Celse;
Ev. Luc VII, 36-50;Ev. Luc VIII, 5-15;Ev. Jean XVII, 1-13 III
La Divine Liturgie 10:00 Ilinca Florea  
Dimanche, le 21 octobre 23ème dimanche après la Pentecôte(Guérison du démoniaque gérasénien). †) Sts confs Bessarion, Sophrone, et le St Oprea; Sts prêtres et confs Jean de Galeș et Moïse Macinic de Sibiu; St Hilarion le Grand;
Ev. Luc VIII, 26-39
La Divine Liturgie 10:00 Cristina Maxim  
Vendredi, le 26 octobre † St Dimitrios le Myroblite et Theumaturge, Mégalomartyr
Marc VIII, 34-38, IX, 1
Achatiste 19:00   Permission de manger de l’huile et du vin
Dimanche, le 28 octobre 24ème dimanche après la Pentecôte(Résurrection de la fille de Jaïre). † St hiér. Hyacinthe, métropolite en Dobrogea; Sts mrt. Térence, Néonille et leurs 7 enfants; St Firmilien, év. de Césarée;
Ev. Luc VIII, 41-56
La Divine Liturgie 10:00 Marinel David  

Conseils sur le comportement dans la Sainte Église

L'arrivée à l'église

Le bon moment pour venir à l'Église est en avant le début de la Sainte Messe. Si, pour diverses raisons, nous atteignons l'église plus tard, c'est-à-dire après le début de la Divine Liturgie,
il est conseillé d'entrer tranquillement dans l'église. S'il est le temps de sortir avec le Saint Évangile, de lire l'Apôtre (en lisant au milieu de l'église), de lire le Saint Évangile,
ou pendent le temps de temps de sortir avec les Saints Sacrements, approchons nous avec piété pour écouter ou participer aux réponses données par le chœur.

La participation au Messe

Dans l'Église orthodoxe, la position traditionnelle pour la prière et le culte est debout. Il n'y a pas de banques dans les églises orthodoxes dans les pays à majorité orthodoxe (comme la Roumanie).
Il y a des chaises le long des murs qui sont réservées aux personnes âgées et aux personnes malades.

Chaque dimanche, nous célébrons la résurrection du Seigneur, et - comme à la Messe de la Résurrection le gens ne s'agenouille pas - il est également correct de prier debout tous les dimanches.
Il est impératif de se tenir debout pendent le temps de sortir avec le Saint Évangile, de lire l'Apôtre et l'Évangile, le temps de sortir avec les Saints Sacrements,
le temps entre la prière Credo jusqu'à la prière Notre Père, au moment de la communion des croyants, chaque fois que le prêtre bénit les croyants et au moment de la bénédiction finale.
Il est jamais inapproprié ou déplacé de rester debout dans l'église.

Ce que nous devons savoir sur les diptyques (liste des noms des évêques, des martyrs, des bienfaiteurs, dont on fait mention dans la liturgie).

Avant que la Divine Liturgie commence, le prêtre fait avec un grand soin un travail spécial, appelé Proscomidie. Après avoir fait la Proscomidie, toute l'Église est presente sur le Diskos
(Saint-Disque) comme une icône de l'ordre divin restauré, où le Christ est au milieu de son Église, Sainte Marie à droite, les saints à gauche et au-dessous toute l'assemblée des croyants,
de tous les temps. En amenant le diptyque à l'autel, nous nous apportons et nous nous abandonnons à Dieu "nous-mêmes et les uns les autres et toutes nos vies". Le prêtre sort des miettes
de la prosphore (pain spéciale) pour les croyants en disant des prières de commémoration pour les vivants et les morts et en continuant par prononcer leurs noms, et en sortant une miette
pour chacun. La miette sortie de la prosphore pour chacun le distingue des autres, le rapproche du Christ et entre en communion avec la Mère de Dieu, les saints et toute l'Église terrestre.

Le prêtre demande à Dieu de mentionner «ceux qui ont apporté et ceux pour qu'ils ont été apporté», c'est-à-dire de rassembler toute l'Église autour du Christ.
Les commémorations nominales sont faites en secret à Proscomidie et continuent pendant la Divine Liturgie, à l'ecténie spéciale. Afin d'être présents avec nous à
la Divine Liturgie et nos proches, qui ne sont plus parmi nous, et ceux qui pour des raisons bénies ne peuvent pas venir à l'Église, nous avons le devoir chrétien de les commémorés.

Ce que nous devons savoir sur les bougies

Comme le signe de la Sainte Croix, la bougie est un signe distinct du chrétien, elle représente le chemin de notre accomplissement et de la plénitude.
En allumant une bougie croyant prie à Dieu, Le remercier pour Sa grande bonté et de Sa protection et donne l'expression de sa foi en Dieu.

Chaque fois, lorsque le croyant rencontre Dieu, soit dans la prière ou à diverses occasions: baptême, mariage, enterrement, il allume des bougies.
C'est pourquoi nous accompagnons nos prières pour les vivants et pour les morts, d'allumage des bougies dans l'église, dans nos maisons ou aux tombes de nos proches.
Pour ceux qui sont vivants, la bougie est un témoignage du fait que l'homme a choisi la voie de la lumière, pas les ténèbres, a choisi les actes qui sont faits dans
la lumière et non dans les ténèbres. Parce que Dieu est la lumière, nous allons à Dieu avec la lumière, et il nous récompense. Et pour ceux qui sont décédés,
la bougie est le guide de l'âme par le chemin de l'éternité, dispersant les ténèbres de la mort, et s'approchant du Christ, qui a dit: "Je suis la lumière du
monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie." (Jean 8, 12). Chaque église orthodoxe a un endroit spécial pour
l'allumage des bougies, juste pour nous aider à répondre à nos besoins spirituels et au bon déroulement de notre culte orthodoxe.

L'allumage des bougies

L'allumage des bougies est une partie importante du culte orthodoxe. Les bougies s'allument généralement lorsque nous entrons dans l'église avant ou
après avoir adoré et embrassé les icônes. C'est le meilleur moment pour allumer les bougies. Mais il y a des moments où l'allumage des bougies est
totalement inapproprié. Il n'est PAS approprié d'allumer des cierges pendant la lecture de l'Apôtre et de l'Évangile, pendent la sortir avec les
Saints Sacrements, le temps entre la prière Credo jusqu'à la prière Notre Père, au moment de la communion des croyants, et au moment de l'homélie (Prédication faite au cours de la messe).

Le culte des icônes

En arrivent et à en quittent l'église, il est conseillé d'adorer les icônes. Pour embrasser des icônes, c'est une bonne idée d'éviter d'embrasser
les gens dans les icônes. Il est bon d'embrasser la main, ou le pied du Sauveur et la Mère de Dieu, le Saint Évangile, la Sainte Croix et la main
des saints. De cette façon, nous montrons du respect pour les personnes peintes dans les icônes, le même respect que nous montrerions si elles étaient présentes.

Recevoir la Sainte Communion

Les personnes qui souhaitent recevoir la Sainte Communion doivent être orthodoxes, être confessées et recevoir la bénédiction du Père spirituel pour
recevoir la Sainte Communion. Il est également impératif que vous n'avez rien mangé ou bu après minuit.

Recommandations générales

En signe de respect pour Dieu, dans la maison où nous sommes, il n'est pas approprié de mâcher de la gomme ou de manger dans l'église.

Il est également conseillé aux femmes d'abandonner le rouge à lèvres pour ne pas déshonoré les icônes saintes, la Sainte-Croix, la cuiller de la communion, le Saint-Évangile et ainsi de suite.

Il est également recommandé que nous ne circulions pas sans raison à travers l'église, ou que nous entrions et sortions souvent pendant la Divine
Liturgie. Une exception à cela peut être faite par des enfants. Quand les enfants perdent leurs patience et deviennent bruyants, il est conseillé aux
parents de sortir avec eux jusqu'à ce qu'ils se calme, et ensuite ils peuvent entrer dans l'église.

Et que Dieu nous vienne en aide!